Vivement les vacances

Aujourd’hui, dernier jour de repos avant les vacances. Je suis de garde le week-end prochain, ce qui va faire douze jours sans interruption avant la quille. Je le redoute. Je commence à m’énerver facilement, à perdre ma patience et mon écoute, à ne plus supporter tous les petites frustrations de ce métier que j’adore, mais qui m’épuise. Je n’ai pas pris plus de trois jours d’affilée depuis le mois de février. J’ai du mal.

J’ai profité de ce dimanche pour faire une longue balade en moto, en solitaire. Au retour, il m’a fallu sulfater la vigne (les raisins ne vont pas nous faire mal cette année), puis piscine. Et la soirée du dimanche habituelle ; courriers divers, comptes et maintenant le blog.

Manquait plus que ça !

Laisser un commentaire