La suite des vacances

Un hamac, un rayon de soleil et un bon bouquin : je n’en demande pas plus.

Au menu cette semaine :

Prof is beautiful : un livre sur les profs, écrit par un prof, leurs problèmes, leur mal d’éduquer. C’est verbeux, souvent confus, mais intéressant. Je préfère et de loin le blog du Profanonyme. Je n’ai jamais bien compris pourquoi l’Education Nationale a l’air de fonctionner en dépit du bon sens, et je vois que les pauvres profs qui subissent le système n’ont pas trop l’air de savoir pourquoi non plus. Mais il est si difficile de faire changer les gens et les habitudes !

Soleil du Crépuscule de Fang Fang : un roman chinois un peu déjanté, aucun personnage ne reste longtemps très sympatique. Une vieille grand-mère dont personne ne veut qui se suicide, mais pas tout à fait. La lâcheté quotidienne, la mesquinerie, mais avec un humour omniprésent. Pas un chef-d’œuvre, mais un bon moment de lecture.

J’ai découvert aussi les bandes dessinées de Jîro Taniguchi. Un régal. Avec Persépolis et Le Photographe mon “best of” de ces dernières années.

Le hamac étant impraticable sous la pluie, je suis allé voir The Bubble. Un film israélien qui ne peut se passer qu’en Israël ! Poignant, tendu, drôle, dramatique ! Vous ressortez un peu sonné et largement remué. Déconseillé aux homophobes !

Laisser un commentaire