Pendant longtemps, l’hypertension touchait plus les personnes âgées de 65 ans à 75 ans. Aujourd’hui, cette pathologie est également constatée chez une population plus jeune. Il faut également noter que les femmes sont plus nombreuses à en être victimes que les hommes. L’hypertension artérielle est une maladie handicapante en ce sens où elle limite les capacités physiques du patient. Non seulement, elle le rend moins endurant physiquement, mais en plus, elle diminue sa résistance au stress, à l’angoisse et aux chocs psychologiques. Pour bien vivre et vivre longtemps avec la maladie, il est nécessaire de suivre toutes les prescriptions médicales, les recommandations du médecin traitant. Il est également indispensable de s’informer sur tout ce qui touche de près ou de loin à cette maladie. Voici quelques informations qu’il est intéressant de connaître.

Lorsque l’on est hypertendu, on doit vivre en étant accompagné de son tensiomètre

Souffrir d’une hypertension artérielle signifie que la pression sanguine est haute. Sans traitement, cette situation reste permanente, exposant la personne qui en souffre à des risques de pic d’hypertension pouvant être fatal. Les traitements, à vie, ont pour objectif de maintenir la tension artérielle à un niveau normal. C’est la pression du sang sur la paroi des artères dont il est question lorsque l’on évoque l’hypertension artérielle. Dès lors que vous êtes victime de cette maladie, la première chose à faire est de savoir mesurer votre tension, de savoir lire la mesure de cette tension et de savoir interpréter les chiffres que vous obtenez. La mesure sur fait avec un tensiomètre. Une mesure de la pression artérielle est composée de deux chiffres (de deux valeurs) : le premier donne la pression systolique tandis que le second correspond à la pression diastolique. L’unité de mesure est le millimètre de mercure (mmHg). Il existe des tensiomètres électroniques et des tensiomètres manuels. Les tensiomètres électroniques sont soit à placer sur le poignet, soit à installer sur le bras. Cet équipement est disponible chez Médic affaires. Dès l’instant où votre médecin vous diagnostique un problème d’hypertension artérielle, il n’y a pas à hésiter : vous devez absolument acquérir un tensiomètre et vous initier à la lecture des données que l’appareil affiche. Rapprochez vous de votre médecin traitant ou d’un infirmier pour qu’il vous apprenne à lire et à interpréter les mesures.

Lorsque l’on est hypertendu, on risque d’être victime d’autres maladies

Oui, l’hypertension artérielle favorise la survenance d’autres pathologies. La liste est assez longue : athérosclérose, AVC, angine de poitrine, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, lésion rétinienne engendrant la cécitétest de tension Evidemment, cette liste est loin d’être exhaustive. Globalement, les conséquences de l’hypertension artérielle peuvent être regroupées dans les catégories suivantes : problèmes cardiaques, troubles vasculaires, insuffisance cardiaque, pathologie des reins. La détection et le contrôle de ces maladies se font, autre autres, à l’aide d’appareils médicaux. On mentionnera, en exemples, les oxymètres de poules et l’électrocardiographe. Autre point important, si vous vous sentez mal, très mal, n’attendez pas pour appeler le Samu ou votre médecin traitant ou à aller directement aux urgences. Une tension très élevée est susceptible, dans les heures qui suivent, de déboucher sur un AVC et la mort peut s’en suivre. Seuls les professionnels de la santé disposent du matériel médical pour vous sauver la vie. Le temps vous est donc compté : l’hésitation peut vous être fatale.

L’hypertension a plusieurs causes

Voici une énumération des principales causes de l’hypertension artérielle : âge, hérédité, obésité (il faut apprendre à se nourrir raisonnablement, de façon saine et de manière équilibrée), le tabagisme, la consommation régulière d’alcool (parfois, en soirée, il faut se contenter de ne prendre que des jus de fruits), l’abus d’alcool couplé à des nuits blanches trop nombreuses, l’alcoolisme associé à une mauvaise alimentation et une trop longue fatigue physique ou à un état de stress quasi permanent, un quotidien angoissant et extrêmement stressant sur le long terme, une consommation abusive de sel entraînant un apport anormalement élevé en sodium dans le corps, utre malaidie ave hypertensiondysfonctionnement des reins, problèmes endocriniens, maladie de l’aorte comme une anomalie congénitale de cette artère, usage abusif des anti-inflammatoires et de touts autres médicaments qui entraînent une rétention d’eau et qui empêche le sel d’être évacué normalement de l’organisme, usage abusif des bronchodilatateurs, excès d’utilisation des décongestionnants nasaux, consommation de stupéfiants. De ces causes, on déduit deux types d’hypertension artérielle. D’une part, il y a l’hypertension primaire. Cette dernière résulte du mode de vie (l’expression « habitude de vie » est plus exacte) et de la nature humaine. D’autre part, il y a l’hypertension secondaire. Celle-ci est induite par d’autres pathologies. L’hypertension primaire survient généralement vers l’âge de 50 ans. Enfin, sachez que lorsque vous êtes diabétique, vous devez redoubler d’attention.

La vie avec l’hypertension

Ce détail a été précisé au début de l’article : vous avez besoin d’avoir un tensiomètre chez vous. Par ailleurs, il peut arriver que votre médecin vous demande de porter un moniteur ambulatoire de pression artérielle (MAPA). La détention d’un tensiomètre ou d’un MAPA facilite le suivi de l’évolution de votre tension. En parallèle, ne négligez pas les visites chez votre médecin traitant à des fins de contrôle médical. Si, en parallèle, vous souffrez déjà d’une autre pathologie, vos dépenses vont donc augmenter. Par exemple, dans le cas où vous souffrez de diabète, vous allez devoir acheter à la fois un tensiomètre mais aussi un lecteur de glycémie. Si vous êtes asthmatique et qu’en plus vous avez des problèmes d’hypertension, vous aurez à acquérir à la fois un tensiomètre et un débitmètre de pointe. Si vous êtes en surpoids, vous ne pouvez pas passer à côté d’un pèse-personne ! Tout ce qui a été précédemment expliqué explique pourquoi il est primordial, en tout temps, de prendre soin de votre corps et de votre esprit. Car la santé, une fois qu’elle est détériorée, coûte cher ! Et si vous êtes déjà hypertendu, vous êtes invité à faire davantage attentionmutuelle sante. En conséquence, en plus de veiller à vos habitudes de vie, prenez des précautions financières, par exemple, en souscrivant à une mutuelle. Les complications induites par l’hypertension peuvent coûter cher à soigner ! Pour en revenir à la question des habitudes de vie, voici quelques conseils à respecter scrupuleusement : adoptez d’excellentes habitudes alimentaires (les 5 fruits et légumes quotidiens, entre autres), faites de l’exercice physique plusieurs fois par semaine, ne restez pas assis la journée entière, diminuez les expositions au stress, ne consommez pas trop d’aliments salés, prévoyez du poisson au menu deux fois par semaine, abaissez drastiquement votre consommation de matière grasse, l’alcool ne doit être qu’exceptionnel. Rien qu’avec ces quelques recommandations, en plus de suivre votre traitement médicamenteux, vous avez toutes les chances de ne plus vivre d’épisodes d’hypertension.