L’infection urinaire est une infection de la vessie, de l’urètre, des uretères et des reins causée par des bactéries. Il existe plusieurs types d’infection urinaire, dont la cystite. Elle touche plus les femmes que les hommes. Même si certains remèdes naturels peuvent soulager cette infection, le traitement se fait généralement par antibiotique.

Quelles sont les causes de l’infection urinaire ?

Il existe plusieurs facteurs de risques qui favorisent l’apparition de cette infection, comme la grossesse et la ménopause, la période de menstruations, l’emploi de spermicide et de diaphragme, l’activité sexuelle, les relations anales, le diabète et l’âge. L’infection urinaire se traduit généralement par une envie fréquente d’uriner avec une très petite quantité d’urine, une douleur ou une sensation de brûlure au moment de la miction, une urine brouillée avec une odeur forte, une pression dans le bas-ventre et une présence de sang dans l’urine. Les symptômes peuvent varier d’une personne à une autre, et de la gravité de l’infection.

Quels sont les antibiotiques en vente libre ?

L’ultime solution pour combattre l’infection urinaire est la prise d’antibiotique. Même si ces médicaments ne se vendent que sur ordonnance médicale en général, certains d’entre eux sont disponibles en vente libre chez les pharmacies en ligne. Plusieurs antibiotiques contre les infections urinaires se trouvent au rang des traitements sans ordonnance. Parmi les traitements sans ordonnance contre l’infection urinaire, il y a le Suprax. C’est un antibiotique contenant de la Céfixine sous forme de comprimés de 200 mg. Il faut prendre 1 à 2 comprimés par jour pendant 7 à 14 jours. Il y a également le MacroBID sous forme de gélules de 100 mg. Le traitement habituel dure 7 jours. La Ciprofloxacine appartient à la catégorie des quinolones sous forme de comprimés de 250 à 750 mg à prendre pendant 3 à 14 jours. Enfin, il y a la Triméthoprime, recommandée pour traiter la cystite simple ou complexe. Il faut prendre 1 à 2 comprimés par jour pendant 5 jours ou plus selon la gravité de l’infection.