Il existe autant de phobies que de déclencheurs de l’état de peur. Il faut savoir que la phobie est une maladie qui est provoquée par une peur irraisonnée de quelque chose et qui peut nuire à la vie sociale, professionnelle et au quotidien d’un individu. Durant le traitement d’une phobie, il est donc, important de connaitre les causes de la maladie avant de la soigner.

Les causes de ces peurs irraisonnées

Les phobies sont considérées comme des peurs et des craintes qui n’ont pas de véritables raisons. Les phobies peuvent être dans ce cas, de nature simple ou provoquées par quelque chose de spécifique. Dans les deux situations, la phobie n’engendre pas de grand dégât étant donné que la plupart des sujets à ce type de peur arrivent à le maitriser. Comme source et origine, les phobies peuvent être causées par différents cas. Souvent, elles font suite à des évènements qui ont traumatisés la personne. Cela peut venir de son enfance ou provenir d’un phénomène qu’il a vécu lors de son adolescence. Ainsi, on peut constater qu’à travers ces phobies dont l’élément déclencheur est un fait qui s’est déroulé durant l’enfance où l’adolescence, 10 % de la population mondiale en est atteint. Il y a aussi l’agoraphobie qui est la crainte irraisonnée des grands espaces qui atteint jusqu’à 5 % de la population. Mais on notera que la phobie sociale est la plus dangereuse d’entre toutes étant donné qu’elle peut engendre une perte de la confiance en soi, mais aussi, de son entourage.

Le traitement de ce type de maladie psychologique

  • On traite souvent la phobie par une consultation d’un médecin spécialisé dans la médecine psychiatrique. Ce médecin devra alors, déterminer les causes de la maladie en identifiant son ancienneté et en évaluant son niveau d’aggravation. Ce dernier pourra aussi, prévoir un traitement pour des soins comportementaux afin de permettre au patient de faire face à ses craintes et ses peurs, et d’avoir les reflexes appropriés pour les surpasser. Tout ceci, en évitant de brusquer la personne et en travaillant sur des visuels qui permettent d’accepter la peur et la chose qui fait peur. Cela se poursuivra avec un contact progressif avec la situation en cause. Parallèlement à ce traitement, le médecin conseillera également des méthodes qui permettent de maitriser l’anxiété.