Au printemps, sentir l’odeur des fleurs en plein épanouissement est un vrai bonheur. Seulement, ce plaisir n’est pas donné à chacun. Le pollen, à côté des poils d’animaux et des acariens fait partie de ces nombreux allergènes qu’une bonne quantité de personne ne peut supporter.

Et pour certain, printemps rime avec éternuement et nez qui coule, les yeux rouges suivi de conjonctivite. Il est nécessaire de souligner que la réaction allergique n’est pas une maladie. Il s’agit d’une réaction excessive du système immunitaire face à un élément qui lui est étranger. Mais malgré le fait qu’il ne soit pas considéré comme une maladie en soit, l’allergie peut avoir des conséquences néfastes sur la santé.

Allergie au pollen, pourquoi ?

Chaque corps a sa propre défense immunitaire, certains produits peuvent être dangereux chez certains, comme ils peuvent être tout à fait inoffensifs chez d’autres. En ce qui concerne l’allergie aux pollens, les causes sont jusqu’à présent inconnues. Certaines personnes naissent avec, du fait de ses bagages génétiques, d’autres ne commence à avoir des réactions allergiques que plus tard. L’allergie au pollen, encore appelée rhinite allergique sont plus constant chez les hommes que chez les femmes.
Les médecins expliquent cependant que si la réaction allergique apparait uniquement pendant certaines saisons, alors, la personne ne souffrirait pas d’une allergie au pollen, mais d’une allergie saisonnière ; Par contre, si celle-ci se prolonge et dure dans le temps, alors, il s’agit d’une allergie aux acariens.

Comment y remédier ?

Soigner une allergie aux sens propre du terme n’est pas possible. Comme il a été expliqué plus tôt, il ne s’agit pas d’une maladie proprement dite. Toutefois, vous pouvez faire en sorte que votre corps « tolère » mieux cet élément. Pour ce faire, pensez à suivre une cure de « rhinallergy ». La rhinnalergy est une préparation homéopathique qui permet de prévenir le corps contre les effets du pollen. Dans cette préparation est composée d’Ambrosia, d’Allium cepa, d’Histaminum et d’Euphrasia qui sont des actif naturels anti allergique.
Sinon, vous pouvez également opter pour un remède de grand-mère en buvant des infusions de lavande, d’ortie, ou de thym trois fois par jours. Prenez une poignée d’herbe, faites infuser pendant environ quinze minute, et buvez l’infusion pendant qu’elle est encore chaude.
Sinon, vous pouvez également diluer dans une tasse d’eau une ou deux cuillérées de vinaigre de cidre et le boire deux fois par semaine au maximum tous les matins.