L’hypothyroïdie est une maladie causée par un déficit dans la production d’hormones de la glande thyroïde. La maladie doit être traitée rapidement, car elle peut entrainer des problèmes graves au niveau du fonctionnement de l’organisme. Mais comment savoir que l’on est victime de l’hypothyroïdie ? Dans certains cas, la maladie ne montre aucun symptôme. Il faut donc faire régulièrement des analyses sanguines pour déceler toute anomalie hormonale de la thyroïde.

Les symptômes de l’hypothyroïdie chez un adulte

Les symptômes de l’hypothyroïdie chez une personne adulte, comme expliqué sur https://www.hypothyroidie.eu, se caractérisent le plus souvent par un manque d’énergie et de la fatigue chronique. La personne peut, en plus, gagner du poids malgré un faible appétit. Son rythme cardiaque ralenti fréquemment lui causant un essoufflement. La victime est aussi souvent irritée, dépressive et ses yeux semblent gonflés. Elle peut ressentir des raideurs musculaires, des crampes, des douleurs articulaires, une perte de cheveux, de la constipation et avoir une peau pâle, des ongles cassants, ainsi qu’une voix plus grave. Chez les femmes, les cycles menstruels sont souvent irréguliers et les règles sont plus abondantes. Puis, on peut également constater des pertes de mémoire, un goitre et un taux élevé de cholestérol élevé dans le sang.

Les symptômes de l’hypothyroïdie chez un nouveau-né

Lorsqu’une mère a été touchée par l’hypothyroïdie congénitale, l’enfant peut naître avec la maladie. Pour vérifier que c’est vraiment le cas, sachez que l’enfant, à la naissance, peut avoir une taille inférieure à la normale. Il peut avoir une couleur de peau plus jaunâtre, des poils plus fins, des cernes bleus autour des yeux, une constipation, une grosse langue, des troubles de la succion, des fontanelles plus élargies et des cris anormalement rauques. L’enfant peut également être victime d’un manque d’appétit, d’une somnolence, d’une hypotonie musculaire, de peau sèche et il pleure très peu. En même temps, vous pouvez voir un retard des acquisitions et développements psychomoteurs.

Les symptômes de l’hypothyroïdie chez l’enfant

Chez un enfant un peu plus grand, les symptômes de l’hypothyroïdie ressemblent de près à ceux des adultes, mais avec quelques signes de plus. En effet, on peut constater un grand retard de croissance, un gonflement musculaire, principalement au niveau des mollets et une baisse du niveau scolaire.

Quels traitements pour mieux vivre avec l’hypothyroïdie ?

Il faut préciser que l’hypothyroïdie ne guérit pas. Toutefois, vous pouvez la contrôler au quotidien grâce à la prise d’une hormone thyroïdienne, c’est-à-dire une hormone de remplacement. La prise d’hormone de substitution permet de compenser le manque et de réguler le mauvais fonctionnement de la thyroïde. Cela permet donc de rétablir une activité normale de l’organisme. L’hormone de substitution la plus prescriteest souvent la thyroxine ou T4, souvent proposé sous forme de comprimé. La patiente doit prendre ce médicament tous les jours durant toute sa vie. Parfois, le médecin peut aussi prescrire la T3, avec la T4. Cela permet de renforcer l’efficacité du traitement. Enfin, même avec les traitements, une personne atteinte de l’hypothyroïdie doit adopter un mode de vie sain et organisé pour pouvoir vivre sereinement avec la maladie le reste de sa vie.