Tous les médicaments ne peuvent pas être pris simultanément. Il est possible que les principes actifs que contient chaque médicament ne fassent pas bon ménage. Une substance peut modifier l’effet d’une autre sur l’organisme lorsqu’elles sont prises au même moment ou lorsque l’une d’entre elles est déjà présente dans l’organisme. On parle alors d’interaction médicamenteuse.

En quoi consiste l’interaction médicamenteuse ?

Lorsque vous prenez plusieurs médicaments en même temps, l’efficacité et la toxicité de l’un d’entre eux (voire même de tous les médicaments) peuvent être modifiées. Effectivement, il est possible que l’action des médicaments s’oppose. Mais, il est également possible que l’un entraîne la modification de l’action de l’autre su l’organisme, que ce soit la manière dont il est absorbé ou la manière dont il sera éliminé. Dans le cas où un médicament entrave à l’action d’un autre médicament ou empêche son absorption, l’efficacité de ce dernier pourra être réduite à néant. En revanche, des signes de toxicités peuvent apparaître lorsque le premier amplifie l’efficacité du second et/ou ralentit son élimination. Pour toutes ces raisons, il est absolument obligatoire de signaler aux médecins, aux dentistes ou encore aux pharmaciens vos traitements en cours lorsque ces derniers vous prescrivent des médicaments. En effet, vous devez les signaler même s’il s’agit des pilules contraceptives.

Comment se présentent les interactions médicamenteuses ?

Les interactions médicamenteuses peuvent mettre les patients dans une situation très complexe. Elles peuvent apparaître à n’importe quel stade de l’assimilation des médicaments par l’organisme. En effet, les effets de l’interaction peuvent se révéler lors de l’absorption par le tube digestif, lors du passage des substances dans le sang ou encore lors de leur élimination par les organes émonctoires (par les reins ou par le foie). L’interaction entre les médicaments peut se présenter sous différentes formes. On parle de potentialisation ou de synergie dans le cas où les effets thérapeutiques des substances se multiplient ou s’ajoutent entre eux. C’est une situation qui peut être extrêmement dangereuse puisque l’état de santé des patients risque d’en payer le prix fort. Puis, on parle d’inhibition ou d’antagonisme dans le cas où les effets thérapeutiques des médicaments sont atténués ou bien même annulés. Ce type d’effet est aussi désagréable dans la mesure où il peut nuire à l’efficacité du traitement. Pour finir, la prise de plusieurs médicaments simultanément peut entraîner l’apparition de certains effets indésirables et faire courir les risques aux sujets concernés.