Anciennement nommé rhumatisme, l’arthrite détermine une maladie liée à des affections différentes concernant le muscle et les articulations.

1 – Les différentes formes d’arthrite

La constatation d’inflammations caractérise certaines formes d’arthrite, néanmoins, l’inflammation est une réaction naturelle du corps lorsqu’un tissu est irrité ou infecté. On constate des douleurs sur les parties du corps atteints par des blessures ou autres infections.
Il existe plusieurs formes d’arthrites mais les deux principaux sont l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde ou maladie inflammatoire.

L’arthrose se traduit également par l’arthrite dégénérative qui se forme à l’usure du cartilage impliquant une destruction qui affaibli la protection des os. Constatés plus souvent chez les individus de plus de quarante ans, elle se manifeste suite à une utilisation répétitive de l’articulation ou l’excès de poids. Les articulations les plus touchés par l’arthrose sont les zones qui supportent les poids massifs du corps : la colonne vertébrale, les hanches, les genoux et les pieds.

La polyarthrite rhumatoïde touche primordialement par contre les membres, entre autre l’articulation des mains, des poignets et des pieds. Ce sont les constatations premières mais la maladie inflammatoire concerne le corps entier. Les femmes sont les plus touchées statistiquement par cette forme d’arthrite.

D’autres formes sont également à connaître tels que l’Arthrite infectieuse et réactive dues à des infections, l’arthrite juvenile chez les sujets de bas âge qui disparaît petit a petit avec la croissance, l’arthrique psoriasique et la goutte et pseudogoutte.

2 – Les causes et les symptômes de l’arthrite

Il existe diverses causes d’arthrites selon chaque type, certains peuvent être génétique ou héréditaire, d’autres sont dues principalement à des blessures articulaires graves antérieures, comme pour l’arthrose chez les plus jeune. Le travail prolongé et systématique des muscles peut également engendrer la maladie.

L’arthrite touche principalement les personnes plus âgées, elle est constatée à partir de l’âge de 40ans, voire plus tardive à 60 ans.

Pour l’arthrose, en particulier, le symptôme se traduit par un engourdissement au réveil ou suite à une immobilisation prolongée qui implique une douleur quand on effectue des mouvements ou un gêne articulaire. Des éventuels gonflement ou bosses osseuses sont aussi à considérés.

Quand à la polyarthrite rhumatoïde, un gonflement apparaît également sur les articulations, la raideur après une période d’immobilité se manifeste et la fatigue.

Pour les autres formes d’arthrites, tels que la goutte par exemple, des douleurs intenses se manifestent avec une inflammation articulaire. Il s’agit fréquemment des douleurs articulaires dont les zones touchées varient du type d’arthrites.

3 – Le traitement de l’arthrite

Il convient au médecin traitant d’indiquer le traitement adéquat selon le type d’arthrite du patient.
Des anti-douleurs sont fréquemment prescrites pour atténuer les douleurs des patients
Pour l’arthrite inflammatoire, le traitement primaire sont les anti-inflammatoires non stéroïdien.
En ce qui concerne l’arthrite infectieuse, on utilise des antibiotiques selon la constatation des causes de la maladie.

4- Les préventions de l’arthrite

On peut légèrement adopter une prévention de l’arthrite, selon son type en modifiant les habitudes de vie et l’application de certaines techniques comme la kinésithérapie ou la physiothérapie. Cependant, il est difficile de garantir complètement cette prévention du fait que cette maladie peut être provoquée par plusieurs causes différentes.
Il faut également éviter le stress, la fatigue et l’anxiété car cela augmente les risques d’apparition de l’arthrite.