Pour maintenir en forme vos articulations en cas de rhumatisme, il est important de faire du sport, mais pas n’importe lequel bien sûr. Puis, il faut bien choisir les sports à effectuer et l’intensité. Bien que vous ayez besoin de bouger, il ne faut pas tout de même forcer. En tout cas, les exercices physiques permettent de soulager les symptômes des rhumatismes, contrairement à ce que bien des gens pensent.

Comment le sport agit-il sur les rhumatismes ?

sport agit sur le rhumlatsiemeBeaucoup pensent que les efforts physiques déclenchent ou accentuent les symptômes des rhumatismes. Au contraire, les exercices physiques permettent de préserver la souplesse et la force des articulations. Ils renforcent les muscles et par conséquent ralentissent la dégénérescence du cartilage. D’ailleurs, en cas d’arthrose, le sport est un des traitements les plus recommandés. Enfin, le sport assure un bien-être général surtout pour la santé cardiovasculaire. Celle-ci peut en effet être mise à mal à cause des inflammations liées aux rhumatismes chroniques.

Quels sports choisir en cas de rhumatisme ?

marcheIl s’agit de faire des activités physiques et non des efforts physiques. Le but n’est pas de devenir un sportif de haut niveau, mais plutôt de mobiliser au maximum les articulations et ce, en toute douceur. Vous pouvez par exemple effectuer une marche de 30 minutes par jour avec des chaussures de sport qui amortissent les chocs. Vous pouvez commencer par faire de la gymnastique douce, du yoga, des pilâtes, des exercices d’étirement. Ensuite, vous pouvez s’attaquer à des sports à faible impact comme la natation ou le vélo.

Les précautions à prendre

Bouger peut entraîner de fortes douleurs surtout si vous souffrez d’une arthrose. Ce n’est pas une raison d’abandonner le sport. Commencez simplement en douceur avec un programme de rééducation par exemple. Faites-vous encadré par un kinésithérapeute. Sachez que le sport peut être également effectué sur ordonnance en cas de rhumatisme. Demandez toujours conseil auprès de votre médecin qui vous orientera vers un ergothérapeute, un masseur-kinésithérapeute ou encore un psychomotricien selon votre état.