Les clés de la confiance en soi au travail pour les jeunes

Les clés de la confiance en soi au travail pour les jeunes

Le monde professionnel peut être rapidement déroutant pour ceux qui n’y sont pas bien préparés. Burn-out, crise de panique ou encore état de stress sont souvent constatés. L’unique raison : le manque de confiance en soi. Pour une vie professionnelle apaisée et épanouie, voici 5 clés à connaître.

Gardez votre personnalité

Le monde du travail n’est pas semblable à la chaleur d’un foyer. Bien que de nombreuses start-ups visent à revenir à un management paternaliste, l’environnement en lui-même (sérieux, mature, strict) n’est pas toujours favorable à la mise en place de cette vision. Il est donc vital pour les jeunes qui se lancent dans le milieu, de prendre leur temps pour assimiler ce changement.

Nul besoin de se presser et de se fondre rapidement dans la masse quitte à en perdre votre identité. Prenez le temps d’apprendre votre métier, vos collègues et à rester vous-même, peu importe la situation. Bien que ce soit difficile de s’affirmer face à de « grandes » personnes qui ont plus de dix ou vingt ans d’expérience par rapport à vous, votre confiance en vous doit être le moteur de votre vie professionnelle.

De nombreux articles ont été publiés relatant les circonstances de jeunes qui se droguent, car ils ne supportent plus le rythme infernal de leur travail. Ils se perdent en voulant entrer dans le moule alors que c’est totalement le contraire qu’ils devraient faire. Un conseil, gardez des traces des compliments que vos collègues ou vos supérieurs vous adressent et relisez-les de temps en temps ou lorsque vous doutez de vous. Ces messages, mails ou encore mots dits en face-à-face peuvent devenir votre phare afin de ne pas perdre de vue vos compétences et votre atypisme.

Restez concentré sur votre travail

L’un des grands piliers de la confiance en soi au travail est l’accomplissement de vos tâches quotidiennes, tout en faisant attention de ne pas trop en faire pour éviter le burn-out. Si vous êtes surbooké au point de ne plus arriver à mener à bien vos missions, vous aurez plus tendance à être mal à l’aise au bureau, à vous flageller ou à avoir des pensées réductrices comme :

  • Je ne suis bon à rien ;
  • Je suis nul ;
  • Je suis bête, etc.

Le plus simple est donc de ne pas vous laisser distraire par votre environnement (le collègue qui vous demande si vous souhaitez aller prendre un café avec lui, le téléphone qui sonne parce qu’un nouveau message arrive, etc.). Faites en sorte de rester « focus » sur vos tâches quotidiennes et de les mener à bien afin d’avoir un sentiment d’accomplissement en rentrant chez vous.

C’est cette satisfaction qui produit une attitude positive à chaque fois que votre cerveau assimile le bureau et le travail. De cette façon, vous aurez envie de vous rendre chaque jour à l’entreprise. Le but est de faire en sorte que votre travail devienne un plaisir quotidien. Pour ce faire, il s’agira de finir à temps vos comptes-rendus, de ne laisser traîner aucune mission que votre chef d’équipe vous assigne, et surtout de ne jamais vous laisser distraire. Plus vous aurez des retours positifs sur votre travail, plus votre confiance en vous augmentera indubitablement. Pour vous aider à ne pas vous disperser :

  • Écoutez de la musique douce le matin et du pop rock durant l’après-midi ;
  • Utilisez la matrice d’Eisenhower pour une meilleure organisation de votre temps et de vos tâches ;
  • Prenez des micro-pauses ;
  • Évitez les endroits qui peuvent être source de distraction.

Donnez-vous le droit d’échouer

Échouer n’est pas une fatalité en soi. La fatalité, c’est quand vous ne vous relevez pas ou que vous ne vous laissez aucune chance de faire des erreurs dans votre travail. La peur d’échouer est la première cause du manque de confiance en soi dans la vie professionnelle. Tout le monde commet des erreurs au moins une fois dans son parcours professionnel et ce n’est pas parce que vous tombez (une ou deux fois) que vous devez forcément perdre confiance en vos capacités.

Même les plus talentueux des athlètes ou les stars les plus connues à travers le monde, ont une fois dans leur vie commis des faux pas dans leur carrière. Cependant, ils ne se sont pas arrêtés pour autant ou n’ont perdu leur confiance en eux. Au contraire, ils se sont servis de leurs échecs pour devenir encore meilleurs.

Bref, faillir fait partie du processus d’assimilation professionnel. Si vous n’échouez pas, vous apprendrez moins. Donnez-vous donc le droit d’échouer et ne perdez pas confiance en vous lorsque cela se produit. Un éminent psychologue a dit un jour « Identifiez au moins trois grandes sources d’équilibre dans votre vie : votre situation familiale, vos relations amicales et un hobby où vous excellez, par exemple. Ainsi, si vous subissez un revers professionnel, les autres aspects vous aideront à préserver votre énergie, vos émotions positives et votre estime de vous.». Si vous avez besoin de plus de conseils, n’hésitez pas à vous rendre sur https://umuntu.earth. De nombreux articles sur le bien-être ainsi que le développement personnel vous y sont proposés.

Affranchissez-vous du regard des autres

Le regard des autres peut facilement tuer la confiance en soi, surtout lorsqu’une personne a un passé chargé. C’est d’autant plus probant dans le monde professionnel, car la majorité des nouveaux/nouvelles souhaitent s’intégrer rapidement. Pour y arriver, on est prêt à cacher sa vraie personnalité, et donc perdre en estime de soi. Alors que pour croire en soi, il est vital de se sentir accepté comme l’on est n’importe où. Vous trouverez sur le site umuntu.earth divers articles pour vous aider à vous améliorer. Vous verrez qu’après un peu de travail, vous serez même plus performant dans l’entreprise.

Si vous avez peur de ne pas être accepté à cause d’une personnalité trop excentrique, permettez aux autres d’exprimer leur sentiment, mais ne laissez pas les paroles vous atteindre. Sachez que le regard que les autres portent sur vous ne doit en aucun cas affecter votre manière d’être. Tout le monde est libre d’être qui il est, c’est un droit inébranlable de l’être humain.

Les autres peuvent également penser ce qu’ils veulent. La nuance, c’est que vous avez le contrôle total sur ce que vous acceptez d’écouter et de croire dans leurs paroles. Si vous prenez comme une réalité le fait que les gens vous traitent de pipelette ou d’asocial – alors que vous ne l’êtes pas – cela peut amener à une perte de votre estime de vous. La solution est simple : entourez-vous d’un cercle restreint (2 à 3 personnes) dans l’entreprise qui vous accepte telle que vous êtes. Fuyez le reste.

Prenez conscience de votre valeur

Ayez confiance en votre valeur. Si l’entreprise pour laquelle vous travaillez vous a mis à cette place, c’est que vous êtes capable de mener à bien vos missions. Si vous n’avez pas encore pris conscience de vos capacités, il est temps de le faire. Quelques nouvelles thérapies peuvent vous y aider, dont la visualisation et les séances de bains sonores.

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *